GESTION DURABLE

L’avenir du Bubinga préoccupe

Trois Sessions du Comité Scientifique se sont tenues au sujet de cette espèce à la salle des Conférences de l’ANAFOR.

Les lundi 16 avril, mercredi 25 avril et jeudi 5 juin 2018, les sessions du Comité Scientifique avaient pour le double objectif d ‘analyser le document d ‘Avis de Commerce Non Préjudiciable (ACPN), élaboré par un Consultant et la proposition des quotas 2018 du Bubinga. On a noté la présence des membres statutaires et des personnels invités. En rappel, le Comité Scientifique est l’instance qui accompagne l’ANAFOR dans son mandat d ‘Autorité Scientifique CITES/FLORE au Cameroun. Composé d d‘enseignants chercheurs de nos Universités d ‘État et des Institutions Nationales de Recherche, son rôle est de donner une caution Scientifique au suivi de la gestion des espèces de flore du Cameroun inscrites à l’Annexe II de la CITES.
L’ordre du jour portait sur le Bubinga. L’ ACPN rédigé par un Cabinet d ‘études, qui devait faire l’objet des analyses des membres de ce Comité. Prévu pour une seule session extraordinaire, le Comité a dû se tenir sur trois sessions. C’est à dire le niveau de préoccupations autour du document qui a déjà été signé. Le Pr Georges Emmanuel EKOdECK, Président dudit Comité a déjà signé ce compte rendu, qui a été transmis au MINFOF avec des recommandations et des propositions des quotas d ‘exportation du Bubinga pour les années 2017 / 2018 provisoirement.