TROIS SESSIONS DU COMITÉ SCIENTIFIQUE POUR ÉMETTRE UN ACPN ET FAIRE DES PROPOSITIONS DE QUOTAS, POURQUOI PLUS TEMPS ?

Oui, l’espèce concernée vient d ‘être inscrite à l’Annexe II, nous devons tabler sur un document qui va permettre de relancer les exportations de cette essence. Nous devons nous assurer également que le signal que nous enverrons à la communauté internationale est celui qui montre que le Cameroun a pris acte des incidences d ‘une inscription de l’ espèce à l’Annexe II de la CITES.

POUVONS-NOUS AVOIR LE CONTENU DE VOS CONCLUSIONS ?

L’ACPN est un processus à la responsabilité de l’Autorité Scientifique, les responsabilités devraient être clairement définies. La proposition des quotas d ‘exportation a plus concernée l’année 2017. La situation 2018 étant encore provisoire. Nous avons insisté dans nos recommandations d ‘action sur le positionnement très fort de la science dans le suivi et la gestion des espèces CITES. Toutes les parties prenantes doivent se l’approprier.

COMMENT ALLEZ-VOUS ASSURER DE LA MISE EN ŒUVRE DE VOS RECOMMANDATIONS ?

Nous pouvons convoquer à tout moment une session du Comité pour analyser leur niveau de mise en œuvre. Le caractère annuel des propositions des quotas d ‘exportation nous donne également l’occasion de faire le point sur la mise en œuvre des recommandations du Comité Scientifique.